Votre compte
Mardi 27 Juin 2017, 22:55 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Précis, l’outil de commande du réseau de démolisseurs Indra, se met à la pièce mécanique. Alors qu’elle était exclusivement dédiée à la pièce de carrosserie, la plateforme de vente va intégrer cette nouvelle offre pour satisfaire les besoins des réparateurs.
Recyclage : Indra ajoute la pièce mécanique à sa plateforme Précis

Indra veut proposer 1,2 million de pièces de carrosserie et de mécanique sur Précis d'ici à 2020.

Quatre ans après le lancement de Précis, Indra s’apprête à faire évoluer sa plateforme de vente de pièces de réemploi. Jusqu’ici limité à la pièce de carrosserie (200 000 produits en ligne), le stock centralisé par le réseau va élargir son périmètre à la pièce de mécanique. Cet enrichissement va, en outre, s’accompagner d’une segmentation de ses produits. Objectif : clarifier son offre et mieux répondre aux attentes des réparateurs.

"A partir du 1er juillet, la pièce mécanique sera accessible sur notre plateforme, confirme Loïc Bey-Rozet, directeur général d’Indra. C’est un chantier qui a été compliqué à mettre en œuvre car le référentiel est moins évident à déterminer compte tenu de la diversité des pièces auxquelles les démolisseurs doivent faire face. […] L’état des organes mécaniques est plus aléatoire que les éléments de carrosserie. Ils sont rarement dans un état parfait. C’est pourquoi nous avons distingué trois offres dans le stock de Précis : premium, medium et éco".

En élargissant le périmètre de son outil Précis, le réseau Indra entend faire face à la progression de la demande en pièces d’occasion enregistrée depuis l’entrée en vigueur, le 1er juillet, du décret encadrant la commercialisation des pièces issues de l’économie circulaire chez les réparateurs automobiles.

Aujourd’hui seuls 27 centres, parmi les 350 du réseau Indra, alimentent le portail Précis, qui compte 4 850 professionnels inscrits, dont environ 850 usagers actifs. D’ici à 2020, la filiale de Renault et Sita (Suez) espère réunir 250 démolisseurs autour de sa plateforme pour un stock de 1,2 million de pièces. Objectif : atteindre le cap de 5 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
Drust part à la conquête du marché

Drust part à la conquête du marché Conçu pour aider les automobilistes à réduire leur consommation de carburant et à suivre la maintenance de leur véhicule, le boitier connecté de Drust est enfin disponible après trois ans d'attente.

lire la suite [...]
Feu Vert s’essaye à la location avec Aixam

Feu Vert s’essaye à la location avec Aixam Feu Vert se lance dans la location de voitures sans permis ! Pour assurer la mobilité de ses clients en suspension permis, l’enseigne a noué un partenariat avec le constructeur Aixam dont il propose

lire la suite [...]
Le CNPA lance son incubateur, le Moove Lab’

Le CNPA lance son incubateur, le Moove Lab’ Les start-up de la mobilité font leur entrée au CNPA. L’organisation professionnelle vient en en effet de créer son incubateur, le Moove Lab’, qui accueillera cet été sa première promotion. L’appel

lire la suite [...]
Comment Carfit veut bouleverser la maintenance prédictive

Comment Carfit veut bouleverser la maintenance prédictive Récemment implantée en France, la startup américaine Carfit a conçu un boîtier connecté capable de diagnostiquer l’état d’un véhicule à partir de ses vibrations. Le principe séduit constructeurs,

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page