Votre compte
Mardi 13 Novembre 2018, 23:17 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Malgré un marché de l’équipement d'atelier peu porteur, Texa affiche des résultats en forte hausse depuis quelques années. La croissance du groupe est particulièrement soutenue en France où le fabricant italien nourrit de fortes ambitions.
Texa se diversifie pour poursuivre son ascension

Francis Pegues, directeur de Texa France, a confirmé le retour de l'équipementier à Equip Auto.

 

Texa passe à la vitesse supérieure. Au sortir d’une riche édition d’Automechanika, le groupe italien a annoncé le lancement de nouveaux équipements dans son catalogue avec son premier réglophare, eLight, qui sera commercialisé début 2019, ou encore son appareil de mesure de l’usure des pneus et des disques de frein, le Laser Examiner. Un élargissement de gamme qui doit accompagner la croissance du fabricant, dont l’activité n’a cessé de grimper.  Le groupe Texa a en effet doublé son chiffre d’affaires en quatre ans (117 millions d’euros prévus en 2018), tandis que celui de la filiale française a été multiplié par dix depuis 2008, et devrait grimper à 8 millions d’euros cette année.  

Une progression significative que Francis Pegues, directeur de Texa France, attribue avant toute à la qualité d’un catalogue entièrement développé au siège de Trévise : "Nous avons la chance de travailler avec une gamme d’outils et d’équipements innovants et performants, conçus pour répondre aux attentes de nos clients". Le dirigeant prend pour exemple son outil de calibrage, le RCCS, qui a déjà séduit de nombreux acteurs du marché depuis son lancement. "Nous sommes déjà en partenariat avec plusieurs réseaux et acteurs du marché. Un accord vient notamment d’être noué avec l’enseigne de réparation de vitrages Mondial Pare-Brise. Pour se rapprocher des spécialistes du pare-brise, nous travaillons également beaucoup avec le distributeur VSF, qui bénéficie d’une réelle expertise sur ce marché", confie Francis Pegues.

Texa de retour à Equip Auto

Fort de ce succès, le directeur ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et vise, désormais, un développement à l’international. En effet, depuis le premier trimestre 2018, son périmètre d’activité s’est élargi à l’Afrique. "C’est un continent qui était jusqu’ici géré depuis le siège mais, pour simplifier notre développement commercial dans cette région, j’ai souhaité reprendre la gestion de ces marchés", précise-t-il.

C’est d’ailleurs en partie pour asseoir la notoriété de Texa sur le continent noir que le fabricant vient d’officialiser sa participation à l’édition 2019 d’Equip Auto. Après trois éditions d’absence, la marque transalpine y signera un retour remarqué pour y rencontrer l’ensemble de ses clients, et dévoiler sa gamme. Parmi les nouveautés attendues, Texa pourrait notamment y présenter sa gamme d’analyseurs de gaz, qui n’a jamais été commercialisée encore dans l’Hexagone.  

 

Découvrez notre interview complète de Francis Pegues dans le J2R n°88 de novembre 2018.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
Oscaro bientôt avec Autodis dans Parts Holding Europe ?

Oscaro bientôt avec Autodis dans Parts Holding Europe ? Nouvellement créée par Bain Capital, la holding Parts Holding Europe, dont fait désormais partie Autodis Group (Autodistribution), est entrée en négociation avec Pierre-Noël Luiggi, fondateur d'Oscaro,

lire la suite [...]
Dekra se prépare à la réforme du contrôle technique

Dekra se prépare à la réforme du contrôle technique Alors que les nouvelles mesures d’opacité des fumées pour les véhicules diesel entreront en vigueur le 1er janvier 2019, Dekra, spécialiste du contrôle technique, revient sur ces évolutions réglementaires

lire la suite [...]
Pièces de carrosserie : l’Allemagne veut adopter la clause de réparation

Pièces de carrosserie : l’Allemagne veut adopter la clause de réparation Le gouvernement allemand prépare un projet de loi prévoyant l’adoption d’une clause de réparation. Une initiative saluée outre-Rhin par plusieurs organisations professionnelles qui espèrent une libéralisation

lire la suite [...]
Continental abandonne sa marque ContiTech

Continental abandonne sa marque ContiTech L’équipementier allemand rationalise son portefeuille de marques et annonce l’abandon de ContiTech. Cette gamme, qui intègre notamment l’offre transmission et suspension pneumatique du groupe,

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page