Votre compte
Mardi 27 Juin 2017, 22:56 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Désormais installé dans le paysage de la distribution de pièces de rechange, le Golda veut plus que jamais s’affirmer comme la solution unique d’échanges informatiques entre distributeurs et équipementiers. Pour parvenir à ses ambitions, le groupement doit séduire les fournisseurs de moindre dimension qui restent sous-représentés dans ses rangs.
Le Golda à la conquête des

Le Golda a remis ses prix adhérents 2017 au réseau Préférence (catégorie distributeurs) et au groupe bilstein (catégorie fournisseurs).

C’est l’heure du bilan pour le Golda (Groupement pour l’optimisation des liaisons dans la distribution automobile), qui a soufflé l’an dernier ses 20 bougies. Créée en 1996 sous l’égide de la Feda et de la Fiev, l’organisation s’est imposée comme un maillon essentiel du secteur de la distribution de pièces de rechange.

Elle fédère désormais plus de 2 500 sites répartis de la manière suivante : 121 fournisseurs, 1 522 distributeurs (points de vente) et 947 centres autos. L’an dernier, le guichet unique, plateforme d’échanges entre fournisseurs et distributeurs, a enregistré une hausse de 22% du nombre de tarifs. Le volume de lignes de commande a grimpé de 8,5%, atteignant les 6 millions d’unités par mois.

Le cap des 200 adhérents équipementiers en ligne de mire

Fort de ces résultats, le Golda entend poursuivre ses actions en intensifiant notamment sa politique de recrutement auprès des équipementiers de "petite" taille. Méconnaissance des services fournis par l’organisation ou appréhension technique, ces fabricants sont effectivement sous-représentés au sein du groupement…

"Nous avons un travail à mener auprès de ces acteurs, dont le chiffre d’affaires s’élève à environ une dizaine de millions d’euros. Avec 121 adhérents, nous avons un taux de représentativité de nos adhérents de 30 à 35% parmi les équipementiers qui pèsent dans la filière. Si nous pouvions atteindre les 200 adhérents, ce serait déjà très bien", indique Philippe Baudin, directeur exécutif de Schaeffler France, récemment nommé à la présidence du groupement. Précisons que l’organisation est sur la bonne voie puisque 60% de ses nouveaux adhérents fournisseurs de 2016 affichent un CA inférieur à 10 millions d’euros. Pour accélérer ce recrutement, le Golda a déjà prévu de participer, pour la première fois, au Salon du transport Solutrans, du 21 au 25 novembre, où il valorisera ses services auprès des visiteurs et exposants.

La pièce de réemploi dans le Golda

En parallèle, le Golda veut développer sa stratégie d’ouverture entamée depuis déjà quelques années. Une position qui a conduit son conseil de surveillance à ouvrir son référentiel "familles de produits" aux pièces de réemploi (PRE). Deux catégories de produits y feront dans un premier temps leur apparition : les pièces de carrosserie amovibles et les optiques. Autre symbole de l’ouverture du Golda : l’arrivée de pure players dans son actionnariat, dont le site Yakarouler.

"Il y a encore quelques mois, la PRE ne faisait pas partie de notre discours… La situation a changé car nous faisons face à un marché en pleine mutation", synthétise Philippe Baudin. Parmi ses projets en cours, le groupement travaille sur une refonte de sa plateforme de gestion de garanties TecWarranty. Une première version du site sera livrée en 2017 avant le déploiement de nouvelles fonctionnalités dès 2018.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
Drust part à la conquête du marché

Drust part à la conquête du marché Conçu pour aider les automobilistes à réduire leur consommation de carburant et à suivre la maintenance de leur véhicule, le boitier connecté de Drust est enfin disponible après trois ans d'attente.

lire la suite [...]
Feu Vert s’essaye à la location avec Aixam

Feu Vert s’essaye à la location avec Aixam Feu Vert se lance dans la location de voitures sans permis ! Pour assurer la mobilité de ses clients en suspension permis, l’enseigne a noué un partenariat avec le constructeur Aixam dont il propose

lire la suite [...]
Le CNPA lance son incubateur, le Moove Lab’

Le CNPA lance son incubateur, le Moove Lab’ Les start-up de la mobilité font leur entrée au CNPA. L’organisation professionnelle vient en en effet de créer son incubateur, le Moove Lab’, qui accueillera cet été sa première promotion. L’appel

lire la suite [...]
Comment Carfit veut bouleverser la maintenance prédictive

Comment Carfit veut bouleverser la maintenance prédictive Récemment implantée en France, la startup américaine Carfit a conçu un boîtier connecté capable de diagnostiquer l’état d’un véhicule à partir de ses vibrations. Le principe séduit constructeurs,

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page